img

L’écurie suisse Emil Frey Racing deux fois victorieuse

ADAC GT avec l’écurie Emil Frey et ses Lamborghini, rallye mondial avec Toyota et Rovanperä, WTCR avec Magnus et Azcona… Et plus encore avec Porsche et Nissan. ADAC GT. Dans le relevé championnat allemand c’est une écurie suisse qui s’est distinguée en cette fin de semaine… Les Lamborghini bleues de l’équipe Emil Frey ont véritablement «squatté» les podiums et autres qualifications… Samedi, c’est la voiture #14 (Wishofer/Lappaleinen) qui s’est mise en évidence en décrochant la pole et la victoire en course… La #19 était P8 et la #63 P12. Dimanche, la ‘Lambo’ 63 (Costa/Aitken) signait le meilleur temps des qualifs et remportait l’épreuve. La 19 (Rougier/Perera) terminait sur le podium en P3 et la 14 pointait en P19. A noter encore que Ricardo Feller (Audi) a terminé la course 1 en quatrième position et a abandonné en course 2. Quant à Patric Niederhauser (Audi) il s’est classé en P10 samedi et P18 dimanche. Lamborghini EFR… WRC. Le peloton mondial du rallye était dans le sable du Kenya pour le «Safari Rally»… Et Toyota a signé un retissant quadruplé avec Rovanperä, Evans, Katsuka et Ogier… Neuville est cinquième à plus de dix minutes. Premier leader, Sébastien Ogier a cédé d’abord devant Evans, ensuite devant Rovanperä au sommet dès le terme du premier jour. Il faut écrire que le Français, vainqueur l’an dernier au Kenya, avait dû s’arrêter pour changer une roue. Samedi, le Finlandais ne cédait plus le commandement qu’il avait conquis de haute lutte… Et dimanche non plus. Kalle Rovanperä remporte ainsi son quatrième rallye cette saison, sur six disputés, et s’impose comme un candidat (très) sérieux pour le titre qui sera attribué après treize épreuves. Au carnet des temps scratches, Rovanperä marque cinq coches, Ogier 4, Loeb et Neuville 3, Evans 2, Fourmaux et Tänak 1. Et au général provisoire du mondial, Rovanperä a désormais 145 points et Neuville est deuxième avec 80. Kalle Rovanperä WTCR. Le microcosme de la coupe du monde des voitures de tourisme était en Espagne sur le circuit du Motorland d’Aragon pour son troisième week-end de course… Aux qualifications c’est Gilles Magnus (Audi) qui était le plus rapide, il partait donc en pole pour la course principale (30 minutes) qu’il menait de bout en bout devant le «revenant» et déterminé Rob Huff (Cupra). Malgré ses multiples tentatives, le champion du monde 2012 ne parvenait pas à trouver la faille. Nathanaël Berthon (Audi) terminait en troisième position mais était finalement pénalisé pour avoir causé un accrochage et se retrouvait quatrième laissant la troisième marche du podium à Mikel Azcona (Hyundai)… Ce dernier qui n’avait pas profité de sa pole position allait se rattraper en course deux (25 minutes). Parti dixième il se retrouvait en tête avec ‘dans le coffre’ de sa Hyundai la Cupra de Rob Huff qui comme en première instance ne parvenait pas à passer… Urrutia (Lynk & Co) complétait le podium… Reste que le WTCR commence déjà à être marqué par des consignes d’écurie qui n’ont à notre avis rien à faire sur les épreuves, pour le moins si tôt dans la saison… Avis partagé par l’ami Olivier Panis, consultant Eurosport, qui ne s’est pas gêné pour dire ce qu’il en pensait «tu es plus vite tu passes, sinon… Je n’adhère pas à cette façon de faire des écuries qui demandent à un pilote de laisser passer son coéquipier…» Au général, Azcona est en tête avec 129 points, suivi de Magnus (95), Urrutia et Huff (93), Ehrlacher (92). Gilles Magnus Mikel Azcona Rob Huff WEC. Porsche a profiter du festival de Goodwood pour présenter sa voiture Hypercar qui participera au championnat du monde d’endurance et aux courses américaines IMSA sous les couleurs de l’écurie Penske. C’est la Porsche 963. Porsche 963… Formule E. Nissan a annoncé cette semaine une collaboration avec McLaren qui entrera l’an prochain en Formule E avec des groupes moteurs de troisième génération fournis par le constructeur nippon. Alliance Nissan-McLaren https://www.suisseautomag.ch/category/sport/ Crédit images: EFR, sites WTCR et Red Bull Media House, cp Porsche et Nissan Cet article L’écurie suisse Emil Frey Racing deux fois victorieuse est apparu en premier sur Suisse Auto Mag.

×