Piastri évoque la décision prise au Canada

Dans les derniers instants d'une course riche en rebondissements, McLaren a proposé à Oscar Piastri, alors troisième, d'échanger sa position avec celle de son équipier, Lando Norris, qui occupait la deuxième place, pour aller mettre la pression sur Max Verstappen et tenter d'offrir une victoire à Woking.

La réponse de ce dernier fut toutefois surprenante, puisqu'il a refusé de gagner un avantage au détriment de son voisin de garage, expliquant qu'il était préférable qu'il se sacrifie pour l'équipe en retardant le retour des Mercedes de George Russell et de Lewis Hamilton.

En revenant sur cette décision pour le moins raisonnable, le jeune pilote n'éprouve aucun regret de s'être privé d'un podium et estime que s'il avait suivi la proposition qui lui a été faite, le résultat aurait pu être moins réjouissant dans le clan Orange.

« Je ne suis pas sûr que cela aurait été la meilleure décision en tant qu'équipe,explique Oscar au soir de l'épreuve. Les Mercedes étaient juste derrière et elles en auraient profité de cette situation pour se rapprocher dangereusement de Lando. En fin de course, elles étaient quasiment une seconde plus rapides au tour. »

« À ce stade du Grand Prix, cela aurait été utile de tenter de le faire, mais les risques à prendre étaient trop importants, poursuit-il. George a ensuite fait une erreur et nous nous sommes battus, puis il s'est mesuré à Lewis, ce qui lui a fait perdre du temps. »

« Je pense que sans cela il aurait terminé deuxième aisément. Pour être honnête, je n'étais pas vraiment préoccupé par Max à ce moment-là. Je me préparais à subir les attaques des Mercedes qui étaient beaucoup plus rapides grâce à leur choix de gommes » conclut le pilote McLaren.

×