img

MotoGP Assen J2 : Marco Bezzecchi (Ducati/4) brillant et modeste : « oui, ce n’était pas mal »

Marco Bezzecchi a retrouvé son leadership chez les rookies en MotoGP que semblait lui disputer avec de plus en plus d’âpreté son compatriote et collègue de marque Ducati Fabio Di Giannantonio. Mais à Assen, au terme des qualifications, il n’y avait pas photo : l’académicien VR46 était bel et bien le plus rapide. Quatrième sur la grille de départ, il maintenant a les arguments pour faire mieux que le top 5 enregistré au dernier Grand Prix d’Italie comme meilleur résultat en course dans la catégorie…

Marco Bezzecchi a brillé lors de ces qualifications du Grand Prix des Pays-Bas, mais à l’écouter, il s’est surpris lui-même. Si bien que pour la course qui va suivre, il ne se hasarde pas à faire un pronostic sur ses chances… « Oui, ce n’était pas mal », a commenté la pilote de la VR46 sur sa brillante performance. « C’était une qualification amusante. J’aime vraiment piloter sur ce circuit, et heureusement j’étais aussi rapide. C’était bon ».

Considéré par beaucoup comme une piste mythique, le circuit TT est-il aussi bon sur le sec sur une MotoGP que l’Italien de 23 ans l’attendait ? « Encore mieux », sourit Bezzecchi. « La piste est fantastique, surtout avec le nouveau tarmac qu’ils ont mis en place il y a deux ans. Les virages sont incroyables et j’aime par exemple la sortie du virage 5. Le léger virage à droite, c’est fantastique. Mais c’est aussi normal d’avoir plus de plaisir quand on se sent bien ».

Le meilleur rookie de la première partie de saison n’a pas vraiment d’explication à son adaptation rapide à la « classe reine ». Une chose est sûre : « j’aime la moto, je me suis senti bien tout de suite. La moto me donne une bonne confiance à l’avant et cela facilite un peu les choses. J’ai aussi fait deux ou trois jours d’essais sans forcer, afin de comprendre ce dont j’ai besoin de mon corps et de ma moto pour me sentir bien. Et puis quand je me sentais plutôt bien, je pouvais aussi être assez rapide. Mais je ne sais pas », dit-il en haussant les épaules, presque gêné.

Marco Bezzecchi : « je ne sais pas encore quoi faire avec les pneus« 

Qu’est-ce que « Bez » pense pouvoir faire pour la course de 26 tours de dimanche ? « En FP4, j’ai essayé d’atteindre la distance de course avec le pneu arrière medium et je l’ai même dépassée. J’étais assez rapide mais le matin j’avais le même pneu – un nouveau médium – mais c’était étrange. Je ne sais pas si c’était la piste ou moi. Je ne me sentais pas très bien. J’étais rapide, mais pas assez. Donc je ne sais pas vraiment quoi faire pour dimanche. Je me sens mieux pour la fin de course par rapport aux autres courses, mais les autres sont vraiment rapides au début. Je dois tout vérifier avant d’en dire plus ».

Son meilleur résultat en MotoGP à ce jour est une cinquième place lors de son GP à domicile au Mugello. « Je pense que mon rythme de course était un peu meilleur au Mugello qu’ici. Eh bien, peut-être très similaire », souligne l’équipier de Luca Marini. « Mon rythme ici à Assen n’est pas mauvais, mais comme je l’ai dit : je ne sais pas encore quoi faire avec les pneus. Au Mugello, tout était clair pour moi à partir de vendredi. Mais je me sens bien. J’aime les pistes rapides et les virages à grande vitesse, cela aide certainement un peu ».

MotoGP Assen J2 : qualifications

Crédit classement motogp.com

Cet article MotoGP Assen J2 : Marco Bezzecchi (Ducati/4) brillant et modeste : « oui, ce n’était pas mal » est apparu en premier sur Paddock GP.

×