img

MotoGP Assen J3 : Jack Miller (Ducati/6) pensait finir troisième mais ça ne s’est pas passé comme ça

Jack Miller n’avait pas le sourire des grands jours à l’arrivée de ce Grand Prix des Pays-Bas. Et pour cause, il avait été le dindon de la farce des dernières joutes avant l’arrivée. L’Australien pensait qu’il finirait troisième et sur le podium cette onzième manche de la saison, mais en un éclair, il s’est retrouvé sixième, leurré par une bonne défense de Viñales qui l’a jeté dans les griffes de Brad Binder et dans la gueule grande ouverte d’Aleix Espargaró. Un épilogue qui lui fait regretter sa pénalité au début de la course…     

Une pénalité préjudiciable en temps et en distance dite du « long lap » sans laquelle il aurait pu rester à l’écart des trois furieux précités. Mais c’est ainsi et en faisant le bilan de sa prestation, l’Australien qui file vers son mariage dans sa contrée natale sait qui il n’invitera pas à la noce… « C’étaitune longue course compte tenu de ce que je dois aux commissaires », a déclaré ainsi déclaré Miller. « Je n’ai pas abandonné jusqu’à la fin. J’ai fait le maximum et j’ai fini par revenir sur Maverick. Je voulais le rattraper dans le virage rapide à gauche avant la dernière chicane, je voulais utiliser plus d’élan que lui ».

Oui mais… « Mais je m’attendais à ce qu’il accélère plus fort en sortant, mais il a à peine ouvert l’accélérateur, donc j’ai dû redresser ma moto très rapidement. Cela a commencé à trembler. J’ai dû tout faire pour ne pas entrer en collision avec Maverick, mais la moto est vraiment devenue incontrôlable lors de cette manœuvre. C’est pour ça que je n’ai pas pu freiner comme je le voulais avant la dernière chicane, ça n’a pas porté chance ».

Jack Miller : « être plus intelligent avec le recul, c’est merveilleux, mais ça ne me sert plus à rien« 

Et pour cause… « J’ai dû garer la moto dans la dernière chicane, si l’on peut dire, pour ne pas entrer dans le green interdit. Avant ça, Aleix et Brad m’ont dépassé de façon assez frénétique… Je pense qu’ils m’ont tous les deux attrapé le coude, mais ils ne m’ont pas laissé d’espace. Mais c’était ma faute car je ne m’attendais plus à leurs attaques. J’en assume l’entière responsabilité. Malheureusement, à cause de cet incident, j’ai perdu toute la vitesse dont j’avais besoin pour me diriger vers la dernière ligne droite. Je n’ai pas eu l’occasion de contre-attaquer ».

Il termine : « dans l’ensemble, je ne veux pas me plaindre. Je suis content de ma performance en course à part les deux derniers virages. Avec le recul, je n’aurais pas dû attaquer Maverick. Mais être plus intelligent avec le recul, c’est merveilleux, mais ça ne me sert plus à rien. Tout ce que je peux faire, c’est rouler devant et faire de mon mieux ».

Résultats du Grand Prix MotoGP des Pays Bas MotoGP au TT Assen :

Crédit classement : MotoGP.com

 

Cet article MotoGP Assen J3 : Jack Miller (Ducati/6) pensait finir troisième mais ça ne s’est pas passé comme ça est apparu en premier sur Paddock GP.

×