img

MotoGP Assen J2 Débriefing Francesco Bagnaia (Ducati/1) : « je me suis arrêté au box, car je leur ai dit qu’il était impossible pour moi de faire plus

Ce samedi 25 juin 2022, Francesco Bagnaia a répondu aux questions des journalistes depuis le TT Circuit Assen au terme de la deuxième journée du Grand Prix des Pays-Bas.

Le pilote Ducati a beau compter 91 points de retard sur Fabio Quartararo, il reste une menace sérieuse, de part son niveau de compétitivité mais aussi la capacité à reprendre des points au Français montrée l’année dernière.

Comme à notre habitude, nous reportons ici les paroles de Francesco Bagnaia sans la moindre mise en forme, même si cela est traduit de l’anglais.

Félicitations Pecco ! Un travail fantastique pour votre 10e pole position en MotoGP, en battant le record du circuit. Était-ce le tour parfait ? Francesco Bagnaia : « oui, c’est même la raison pour laquelle je me suis arrêté au box, car je leur ai dit qu’il était impossible pour moi de faire plus que ça, et que si quelqu’un me dépassait, c’est OK. Je suis très heureux de cette qualification car j’ai beaucoup peiné ce matin et je n’étais pas compétitif. Mais grâce à mon équipe, nous avons fait du bon travail et nous avons trouvé une direction sur laquelle travailler en FP4 pour les pneus de course, ce qui m’a beaucoup aidé. Et pour l’attaque du chrono, je suis toujours très compétitif. Je suis donc très heureux de cela, mais encore plus pour le pas en avant que nous avons fait. »

Comment voyez-vous la course demain par rapport à Fabio ? « Bien sûr, Fabio est toujours très compétitif sur ce circuit. J’aimerais me battre avec lui, mais jusqu’à la fin de la course et pas seulement les deux premiers tours. À part cela, je trouve qu’il y a des pilotes qui ont fait du très bon travail aujourd’hui, comme Aleix et Jorge. Je pense que sur ce circuit, il est plus difficile de créer un écart en début de course, mais nous avons déjà démontré que nous étions très compétitifs au début, et Fabio aussi : il sera donc peut-être possible de créer un écart. »

Aleix Espargaro a dit que les motos n’avaient pas énormément évolué par rapport à l’année dernière. C’est donc vous qui avez progressé en tant que pilote. Pouvez-vous nous dire dans quel domaine ? « Dans mon cas, comparé à l’année dernière, je me sens mieux sur plus ou moins tous les circuits. Dans la deuxième partie de la saison dernière, je pense que nous avons fait un grand pas en avant en terme de performance, et cette année, tout ce travail effectué l’année dernière m’aide à être plus rapide sur les circuits où je peinais. C’est bien sûr un progrès. Je me sens beaucoup mieux en pilotage dans les virages rapides et sur les trajectoires qui se referment, car l’année dernière je souffrais beaucoup sur ce circuit où au Sachsenring, et là je me suis senti très bien dès le début. »

Fabio a mené la FP4 et vous la qualification : qu’est-ce qui était le plus important ? « (Rires), je pense, les deux ! Je pense que la première ligne est l’objectif principal, et pour la course, cela ne change pas beaucoup de partir P3 ou P1. Mais bien sur la FP4 est une séance très utile pour comprendre le début de course : ce n’est pas très important de la mener mais il est important d’y être régulier et rapide avec les pneus de course. C’est donc une session très importante, comme la qualification, mais finir dans le top 3 en qualification est exactement la même chose alors qu’en FP4 cela dépend de combien de tours ont les pneus. »

Un autre pilote a dit que ce serait la première course où vous n’auriez pas à gérer les pneus. Dans ce cas, est-ce vous la limite, ou allez-vous attaquer du début jusqu’à la fin ? « Dans mon cas, oui, je suis ma propre limite (allusion à sa dernière course et rires). En FP4, c’était comme aligner des tours rapides à chaque tour et il y a seulement deux ou trois courses, comme à Misano ou Jerez. Non, Jerez moins, mais sur ce circuit l’adhérence est très grande et l’usure des pneus est très basse, donc vous pouvez attaquer. Ce genre de course est bien sûr plus difficile car vous ne devez pas vous relâcher. C’est une façon différente de faire une course mais je suis heureux que cela soit comme ça, car j’aime bien attaquer et ne jamais arrêter d’attaquer. »

Résultats de la Qualification 2 du Grand Prix MotoGP des Pays-Bas au TT Assen:

Résultats de la Qualification 1 du Grand Prix MotoGP des Pays-Bas au TT Assen:

Crédit Classement : MotoGP.com

Cet article MotoGP Assen J2 Débriefing Francesco Bagnaia (Ducati/1) : « je me suis arrêté au box, car je leur ai dit qu’il était impossible pour moi de faire plus », etc. (Intégralité) est apparu en premier sur Paddock GP.

×