img

MotoGP Assen J3 Aleix Espargaró (Aprilia/4) : « j’étais très en colère, j’étais en feu, je pars en vacances très heureux »

Aleix Espargaró aura eu tous les titres honorifiques dans ce Grand Prix des Pays-Bas qu’il a illuminé de sa remontée pleine de rage et de détermination. D’homme du match à vainqueur moral, tout le lexique peut y passer mais il aurait certainement été un vainqueur tout cours si la Yamaha de Fabio Quartararo ne s’était pas couchée sous les roues de son Aprilia très en forme à Assen. Ou pas… Car après avoir survécu à l’accrochage en sortant du bac à gravier sur ses roues, l’Espagnol est revenu sur la piste comme transcendé…

Et en effet. Il a avalé tous ses adversaires sans même les mâcher de la 15è à la quatrième place, une position acquise dans un dernier freinage qui restera dans les mémoires, et, espérons-le, dans celles de ceux qui jurent qu’on ne peut pas dépasser en MotoGP… A l’arrivée, Aleix Espargaró était épuisé, car il avait tout donné et tout demandé à son Aprilia qui ne lui a pas fait défaut. Il était aussi lucide car en sortant sa calculette pour faire le point de sa situation au championnat, il a bien compris que plutôt que d’avoir pu avoir mieux, il avait déjà réalisé bien assez…

A l’arrivée, l’extatique Aleix Espargaró a commenté : « je suis très fatigué, ça a été une course très dure car au début j’étais très en colère ». Il explique : « seuls les deux tours avant que Fabio ne me percute ont suffi pour voir que j’avais la meilleure moto aujourd’hui, c’était impressionnant comment l’Aprilia se comportait ».

L’aine de Pol Espargaró, forfait car blessé, a décrit sa performance à Assen en quelques mots : « quand j’ai attrapé Pecco, je me suis dit ‘aujourd’hui tu gagnes’, mais quand Fabio m’a frappé, j’ai failli tomber et plus tard des gouttes tombaient mais j’étais en feu. J’ai juste regardé mon tableau de bord, ni les panneaux ni rien, je voulais endurer tous les tours en petit 32 qui était le record et finalement la récompense est arrivée ». Et puis il sourit : « je pensais que je n’arriverais pas à la dernière chicane ».

Un rythme infernal qui a fait douter du fait qu’il était au courant que Fabio Quartararo, son rival pour le titre, n’était plus en course. Il répond sur ce point : « je savais que Fabio était sorti, je l’ai vu sur les écrans quand il est encore tombé et j’ai su que c’était plus à cause de la moto que de sa faute. J’étais conscient que j’étais sorti du jeu, c’est pourquoi quand j’étais 14è, je pensais que je devais y aller à fond. Si tu tombes, alors tu tombes, mais aujourd’hui, c’était une bonne balle à jouer ».

Aleix Espargaró : « sans gagner j’ai repris 14 points à Fabio Quartararo« 

Puis il précise, montrant ainsi qu’il est pleinement impliqué dans la course au titre : « je pensais que je pouvais gagner avec Fabio deuxième. Mais alors je ne lui aurais repris que cinq points. Et là, sans gagner je lui ai pris 14 points, donc ce n’est pas ce que je voulais, mais ce n’est pas si mal que ça ». Il ajoute sur son rival : « Fabio s’est-il excusé. Très beau comme geste, il a beaucoup de confiance avec la moto, il essaie toujours d’être agressif, je ne l’ai pas vu et il a chuté. Cependant, nous avons une bonne relation et ce sont des choses qui peuvent arriver« .

Reste tout de même comme un goût d’inachevé : « c’est quand même dommage parce qu’on ne sait jamais quand sera la prochaine occasion de gagner et aujourd’hui c’était un de ces jours, comme en Argentine. C’était impressionnant comment la moto allait. Ce n’est pas gagné mais j’ai fait ce que j’ai pu, j’ai dépassé des pilotes très, très vite et ils ont disparu. La course était très amusante pour moi et je pars en vacances très heureux ».

Aprilia, c’est aussi un esprit d’équipe et Aleix Espargaró avait des mots pour la grande performance de Maverick Viñales, pour laquelle il a déclaré qu’il se sentait « très heureux pour le podium de Viñales. Dans l’avant-dernier tour j’ai rattrapé Miller, j’ai vu Viñales devant. Si j’avais eu un tour de plus, je l’aurais peut-être attaqué, mais la vérité est que Maverick fonctionne très bien et pour tout le monde, c’est très bien que deux Aprilia soient devant». Rendez-vous à Silverstone en août pour la suite de cette passionnante saison…

Résultats du Grand Prix MotoGP des Pays Bas MotoGP au TT Assen :

Crédit classement : MotoGP.com

Cet article MotoGP Assen J3 Aleix Espargaró (Aprilia/4) : « j’étais très en colère, j’étais en feu, je pars en vacances très heureux » est apparu en premier sur Paddock GP.

×